COVERGOLDMAN - by Sun 7 Boulevard


CoverGoldman by Sun7Boulevard CoverGoldman by Sun7Boulevard CoverGoldman by Sun7Boulevard CoverGoldman by Sun7Boulevard

photos

CoverGoldman
by Sun 7 Boulevard


Regarder ces vidéos Téléchargez

Affiche 2016


BOULEVARD GOLDMAN

C’est “Là-bas”, quelque part du côté de Liège qu’est né un jour de 1991 Sun 7 Boulevard, un groupe qui s’était dit et promis “J’irai au bout de mes rêves” en reprenant sur scène les plus grands tubes de Jean-Jacques Goldman. “Un, deux, trois”, partez !

C’est devant les caméras de “Pour la gloire”, mythique émission de la RTBF, que “L’envie” des téléspectateurs se développe de semaine en semaine, en 1996, jusqu’à la demi-finale. Avec une chanson de Goldman (Pas toi), bien évidemment.

C’était “Juste après” avoir fait vibrer un paquet de festivals et de fêtes un peu partout en Wallonie et à Bruxelles.

Le succès s’enracine “Et l’on n’y peut rien”. Bien au contraire, les groupies de Jean-Jacques Goldman en redemandent toujours plus. Le groupe ne peut donc plus se dire “Je marche seul” car l’amour de ses fans grandit jour après jour. Les producteurs de l'album Génération Goldman, gros succès en France, n'ont rien inventé.

Sun 7 Boulevard poursuit son chemin. “J’irai où tu iras” lui promet le public à chaque fin de concert. La séparation est souvent difficile.

« Elle a fait un bébé toute seule », c'est ce que l'on dit d'une fan du band qui se serait juré de n'avoir qu'un seul amour, Sun 7 Boulevard. Bon, c'est juste une légende urbaine, on ne vous garanti rien mais tout de même...

Sur sa route, le groupe fait une rencontre qui n’a rien d’improbable: Michael Jones, ancien complice du créateur de “Né en 17 à Leidenstadt” du temps du trio Fredericks-Goldman-Jones. C’était en 2007 lors du festival de Cerexhe: “Il suffira d’un signe” des gars de Sun 7 Boulevard pour que le guitariste gallois monte sur scène avec eux.

L’opération se répète pour les Restos du Coeur en 2008 au Forum de Liège et les années suivantes pour la même cause. “Envole-moi” supplie le public qui n’en peut plus d’un tel bonheur. Et si d’aventure, on lui demande à ce public pourquoi il aime Sun 7 Boulevard, il répond inlassablement: “Il changeait la vie”.
Le temps d’un soir, en tout cas !

« Quand la musique est bonne », elle peut être jouée avec les plus grands. Ainsi, quelques musiciens du groupe ont partagé leur talent avec des artistes de renom comme Pierre Rapsat ou William Sheller.

L’année 2011 est une grande année pour le groupe liégeois. Quand le chanteur Christophe Celen est recruté, les membres fondateurs, dont Benoît Hennuy, Michel Curvers, lui ont lancé “C’est ta chance” et il a su la prendre, cette chance. Ce garçon a pratiquement la voix de Goldman lui-même. Et quand la belle Frédérique Bozzato “Tournent les violons” autour de sa performance vocale, c’est l’hystérie la plus complète. Fermez les yeux pendant trente secondes et vous aurez la douce sensation d’entendre Goldman lui-même vous dire «Je te donne mes notes, je te donne mes mots. Quand ta voix les emporte à ton propre tempo. Une épaule fragile et solide à la fois. Ce que j’imagine et ce que je crois ».

Que peut-on encore ajouter sur Sun 7 Boulevard? Citer les autres musiciens: soit Francis Charlier, Alain De Re, Bruno Herzet, Christophe Genette. OK, oui mais rien de négatif ? Des zones d'ombre dans ce parcours goldmanien ? Des “actes manqués” ?
On cherche encore...

En bref: Un show LIVE avec 9 artistes en scène pour une ambiance inoubliable.